Acheter ses huîtres,  Bonnes Adresses

Les huîtres du Bassin d’Arcachon

Le bassin d’Arcachon, situé sur la côte Atlantique en Gironde est connu pour être une des principales régions ostréicoles (élevage des huîtres) de France. Les huîtres creuses du bassin sont reconnues pour être charnues avec un goût prononcé. Ces huîtres de couleur vert clair sont consommées fraîches en entrée en apéritif ou même chaudes.

L’origine de la culture des huîtres dans le bassin d’Arcachon

Les huîtres du bassin d’Arcachon étaient à l’origine des coquillages sauvages plutôt plats qui étaient très consommés au début du 19ème siècle et ont vu leur population fortement diminuer à cette période. C’est à partir de cette période que des ostréiculteurs ont mis en place des parcs pour élever ces coquillages et pouvoir continuer à en vendre sans devoir aller chercher les coquillages sauvages. Avec le temps, l’ostréiculture s’est de plus en plus développée dans cette région.

Les premières huîtres plates qui y étaient au départ cultivées ont été progressivement remplacées par des huîtres creuses portugaises qui ont été introduites par erreur. Quelques années plus tard, une maladie décima les huîtres plates au profit des huîtres portugaises qui ont su résister. Les huîtres sauvages qui étaient cultivées au début du 19ème sont aujourd’hui très rares à l’état naturel. Ces huîtres portugaises furent elles aussi par la suite attaquées par cette maladie et les ostréiculteurs ont dû réintroduire par la suite des huîtres creuses japonaises pour remplacer les anciennes cultures. Les huîtres creuses japonaises sont aujourd’hui une des seules espèces d’huîtres élevées dans le bassin d’Arcachon.

Si vous cherchez des huîtres provenant directement du Bassin d’Arcachon : cliquez-ici

L’ostréiculture dans le bassin

Les ostréiculteurs du bassin élèvent les huîtres dans des parcs qui sont installés au sein des crassats. Les crassats sont des zones qui sont immergées et émergées selon les marées. Lorsque la marée se retire, l’eau s’écoule via les chenaux et les esteys qui sont des voies faites pour évacuer l’eau des crassats.

Pour contrôler la croissance de leurs huîtres, les ostréiculteurs adaptent les crassats selon les courants des marées. Les huîtres qui se nourrissent principalement de plancton ont donc besoin de courants assez forts pour amener et déposer des sédiments qui contiennent de grandes quantités de plancton.

Les ports ostréicoles du bassin d’Arcachon

On compte 23 ports et villages ostréicoles dans le bassin d’Arcachon. A marée basse, les ports et villages ostréicoles sont hors de l’eau, les ostréiculteurs doivent donc organiser tout leur travail en fonction des marées.

Andernos

Le port d’Andernos accueille environ 30 professionnels de l’ostréiculture et une dizaine de pêcheurs pour un port contenant un peu plus de 70 bateaux.

Arès

Le port d’Arès compte une trentaine de cabanes blanches dans lesquelles se trouve le matériel des ostréiculteurs. On trouve dans ce port les « plates » qui sont utilisés par les ostréiculteurs.

Le Ferret

Le Ferret se trouve presque à l’extrémité de la pointe, il se trouve entre le Phare et le village du Cap Ferret.

Autour du bassin se trouvent de nombreux autres ports atypiques tel que Grand Piquey, Gujan, l’Aiguillon, l’Herbe, la Barbotière, la Hume, Larros ou le Canon.

Vous pouvez aussi lire cet article : La Pêche à Pied sur Oléron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.